01
DEC

Hennebont prêt à prendre une nouvelle dimension
GVHTT

Hennebont, future place forte du tennis de table

Le projet de centre international de tennis de table à Hennebont a franchi, hier, une étape décisive. L’Etat a accordé la subvention de 700000 € que réclamait la ville.

Le projet

Ce 30 novembre restera une date historique pour la ville d’Hennebont et son club La Garde du Vœu. Hier après-midi, le Centre national pour le développement du sport (CNDS) a accordé à la commune, une subvention de 700000 €, le maximum qu’elle pouvait obtenir, pour le projet de centre d’entraînement et de formation internationale de tennis de table.

« Une excellente nouvelle », se réjouit André Hartereau. Le maire d’Hennebont attend encore les documents écrits officiels mais ne cachait pas son soulagement. « Cela récompense un an et demi de travail main dans la main avec la fédération française de tennis de table. » Bruno Abraham, président du GVHTT abonde : « Le dossier a été accepté à l’unanimité car il a été bien monté par tous les services de la Ville. C’est une étape essentielle qui vient d’être franchie. »

« Le Clairefontaine du tennis de table »

Le soulagement est à la hauteur des enjeux. Car à travers cette subvention, c’est non seulement le projet du centre international qui se concrétise, mais c’est toute la réhabilitation de la friche industrielle Jubin – site complètement délaissé et en vente depuis des années – qui franchit une étape décisive. « Sans ce financement, nous aurions dû nous retourner vers une rénovation de la salle actuelle », assure le maire.

Un plan de secours qui aurait considérablement freiné les ambitions du club sportif phare de la ville. Ce dernier évolue aujourd’hui en Pro A et dispute la Ligue des Champions. Son rayonnement dépasse déjà les frontières hexagonales mais ses dirigeants veulent voir plus haut.

Avec le nouvel équipement, conçu sur trois niveaux, le club disposera d’une surface de jeu de seize tables, des tribunes pouvant accueillir 1000 personnes et d’un espace VIP pouvant réceptionner 300 personnes.

Le projet du nouveau centre allait de pair avec celui d’une structure d’hébergement que le club financera lui-même à hauteur d’un million d’euros. La Garde du Vœu possède déjà l’unique centre de formation labellisée en France dans cette discipline. Des stagiaires de tous pays y sont accueillies. Avec ce nouvel outil, le club hennebontais pourra étendre sa capacité d’accueil, attirer les meilleurs talents et devenir un centre référence en Europe. « Une sorte de Clairefontaine du tennis de table », ose comparer André Hartereau.

Ce futur bâtiment de 3500m2 pourrait voir le jour d’ici 2019. « La prochaine étape, annonce le maire, sera de retravailler dès la semaine prochaine le plan de financement avec nos partenaires. » Celui-ci était élaboré comme tel : Région : 1,5 million d’euros, Département 800000, Lorient agglomération : 1,2 million, Ville : 1,34 million.

C’est tout le modèle économique du club qui s’autofinance à hauteur de 75 %, qui est mis en valeur. « Nous n’avons jamais été aussi loin », se félicite Bruno Abraham.

Cerise sur le gâteau, la Fédération française de tennis de table prévoit de retenir le futur site en tant que centre d’entraînement pour les athlètes olympiques, dans le cadre de la candidature Paris 2024.

Source Ouest France du 1/12/16 - Maxime Huteau