12
MAI

Finale retour ETTU Cup
Hennebont Champion d'Europe

Hennebont sur le toit de l’Europe !

 

ETTU Cup (finale retour). Saarbrücken - Hennebont : 3-1. Malgré la défaite, la Garde du Vœu a décroché, l’année de son 50e anniversaire, la première Coupe d’Europe de son histoire.

 

Sarrebruck (Allemagne) De notre envoyé spécial.

 

Et le clan hennebontais a explosé de joie ! Quentin Robinot est arrivé le premier au centre de l’arène pour sauter dans les bras de Cédric Nuytinck. Puis ses autres acolytes ont déboulé pour entrelacer longuement le Belge qui venait de remporter la première manche de son match. Le petit set manquant, à ce moment-là, à son équipe pour se mettre définitivement à l’abri d’un retour des Allemands, alors que les deux formations étaient à égalité, un match partout.

 

Ça y est, c’est donc fait ! Il était exactement 19 h 57 quand la Garde du Vœu pouvait officiellement communier avec le bruyant contingent breton présent dans les travées du lumineux gymnase de Saarbrücken. Hennebont ramène donc la Coupe dans la maison morbihannaise. Une première Coupe d’Europe dans l’armoire à trophées pour Bruno Abraham et ses hommes. « Je voulais à tout prix être champion d’Europe cette saison. On l’a fait », savourait le coach, Boris Abraham, qui avait encore bien du mal à réaliser.

 

« Cette Coupe manquait au club »

 

L’attente aura été longue. Sûrement un peu trop aux yeux des dirigeants et des supporters du club. Mais ça valait le coup d’attendre. Un demi-siècle et voilà Hennebont couronné sur la scène européenne. Quel beau cadeau pour le 50eanniversaire de la Garde du Vœu ! N’est-ce pas Boris Abraham ? « C’était une date importante. Depuis le temps qu’on essayait d’avoir quelque chose au niveau européen, soufflait-il. Cette Coupe manquait au club. »

 

Dix ans après le quatrième et dernier trophée de champion de France de Pro A, les Bretons ont donc pris un peu plus de galon depuis hier soir. Et leur palmarès davantage d’épaisseur alors que le patronyme d’Hennebont s’est fait une place dans le cercle fermé du gratin européen du ping.

 

L’histoire retiendra que c’est à Saarbrücken, dans la Sarre, au sein du plus petit état allemand et à quelques kilomètres de la Moselle, de l’autre côté de la frontière, que les Morbihannais ont gagné le droit de s’installer sur le trône européen. Dans cette même ville où Liam Pitchford et les siens avaient lourdement chuté il y a deux ans et demi (3-0), en phase de poule de Ligue des champions.

 

Hier, il était question de la « petite » Coupe d’Europe, mais il y avait bien plus d’enjeux avec un titre au bout. Et dans le sillage de Fan Shengpeng, la Garde du Vœu a parfaitement su gérer sa belle avance acquise à l’aller (3-1) et a enfoncé le clou au bon moment. C’est-à-dire en début de rencontre, où le Chinois a plombé le moral de Darko Jorgic (3-0) et de ses partenaires. « Certainement son meilleur match depuis qu’il est avec nous », admettait Abraham.

 

La suite, on la connaît. Dès le troisième match de la soirée, l’affaire était déjà bouclée grâce à Cédric Nuytinck. Et ce n’est pas la défaite (anecdotique) qui gâchait le plaisir des Bretons. Bien au contraire. Les Hennebontais pourront donc souffler sereinement leur 50e bougie d’anniversaire en fin de saison. « Je suis très content et très fier de mes joueurs. Ils le méritent, concluait Boris Abraham. On a fait une saison incroyable. » Chapeau.

 

Source : Ouest-France du 12/05/19 par Baptiste COGNÉ.

 

SAARBRÜCKEN - HENNEBONT : 3-1

 

(Match aller : 1-3).

 

Arbitres : M. Schilz assisté de MM. Pierre et Laubauch.

 

Darko Jorgic (Slovène, 40e mondial) - Fan Shengpeng (Chinois, non classé) : 0-3 (13-15, 6-11, 9-11). 0-1.

 

Patrick Franziska (Allemand, 17e) - Liam Pitchford (Britannique, 14e) : 3-2 (11-7, 5-11, 10-12, 13-11, 11-9). 1-1.

 

Tomas Polansky (Tchèque, 304e) - Cédric Nuytinck (Belge, 51e) : 3-1 (9-11, 11-9, 11-7, 11-7). 2-1.

 

Darko Jorgic - Liam Pitchford : 3-2 (9-11, 6-11, 11-9, 11-6, 11-4) : 3-1.

 

 

Boris abraham passe
Interview du président
La GVHTT
Interview Cédric Nuytinck après
Finale retour ETTU Cup
Cergy Pontoise- Hennebont:3-1
Interview de Bruno Abraham
finale aller ETTU Cup
Interview Quentin Robinot
Hennebont: La quatrième dimension