24
NOV

4ème journée Ligue des Champions
Hennebont-Düsseldorf

Hennebont - Düsseldorf, toute une histoire

Ligue des champions. Hennebont - Düsseldorf, ce vendredi (20 h). Les deux équipes s’affrontent pour la dixième fois en Coupe d’Europe. Retour sur quelques épisodes marquants.

Hennebont et Düsseldorf s’affronteront, ce soir, pour la dixième fois de leur histoire en Coupe d’Europe. Le club allemand, vainqueur à dix reprises de la Ligue des champions, a souvent pris le dessus sur l’équipe morbihannaise (six victoires - trois défaites) mais les confrontations entre les deux formations ont souvent débouché sur des matches épiques.

Le jour où Wang Xin a fait chavirer Kervaric

Le 14 novembre 2008, la Garde du Vœu, emmenée par sa star Ryu Seung Min, reçoit Düsseldorf dans un palais de sports de Kervaric plein comme un œuf (plus de 2 500 spectateurs). Malgré la présence du champion olympique 2004, Hennebont ne part pas favori. Car, en face, le Borussia s’appuie sur un trio (Boll-Ovtcharov-Süss) qui, quelques semaines plus tôt, a permis à l’Allemagne de ramener une médaille d’argent des Jeux Olympiques de Pékin.

L’équipe morbihannaise ne va pourtant faire qu’une bouchée de l’ogre allemand. Ryu Seung Min balaie d’abord Süss, puis Kreanga réalise un petit exploit en terrassant Boll. Mais le meilleur reste à venir pour la Garde du Vœu.

Dans la troisième confrontation de la soirée, Wang Xin, habitué à évoluer avec l’équipe réserve en Nationale 1, réalise la plus grosse performance de sa carrière en dominant Ovtcharov (à l’époque n°14 mondial). Le Franco-Chinois perd pourtant les deux premiers sets, et doit sauver une balle de match dans la troisième. Mais il parvient à revenir à deux sets partout, puis à empocher la rencontre devant un public en ébullition. Seul regret pour les supporters hennebontais : la rencontre n’a duré qu’un peu plus d’une heure…

Le jour où Hennebont a été privé de finale pour un petit set

Lors de la saison 2010-2011, Hennebont et Düsseldorf se retrouvent en demi-finale de la Coupe ETTU (la deuxième Coupe d’Europe). Les Allemands s’imposent dans la douleur (3-2) à l’aller. Au retour, malgré un Timo Boll intraitable, la Garde du Vœu arrache la victoire sur le même score. Un succès au goût amer puisqu’il ne permet pas au club morbihannais de décrocher son billet pour la première finale européenne de son histoire.

À égalité au nombre de matches gagnés (5-5) et de sets gagnés (19-19), les deux équipes sont départagées au « point-average ». Verdict : 376 points inscrits pour Düsseldorf, 364 pour Hennebont… « La déception est énorme, lance alors Boris Abraham, l’entraîneur hennebontais, d’autant que Cho (Eon Rae) et Dmitrij (Prokopcov) ont eu, chacun, l’opportunité de prendre un set à Boll. Si l’un des deux y était parvenu, on serait passé. »

Les jours où on a vu un grand Timo Boll

La star allemande, ancien n°1 mondial et qui pointe toujours au quatrième rang à 36 ans, a souvent été le bourreau de la Garde du Vœu. Il a, en effet, remporté douze de ses treize matches disputés face aux Hennebontais (seul Kreanga l’a battu), et souvent de manière expéditive (sept succès 3-0). Cette saison, au match aller, « Herr Boll » avait encore rendu une copie parfaite en terrassant Robinot puis Pitchford. Mais cela n’avait pas empêché la Garde du Vœu de créer l’exploit en Allemagne en s’imposant 3-2. Tout sauf un coup de bol.

Source : Ouest-France du 24 novembre 2017 par Stéphane BACRO.

HENNEBONT Liam Pitchford (Grande-Bretagne, n°58 mondial) ; Quentin Robinot (France, n°62 mondial) ; Cédric Nuytinck (Belgique, n°71 mondial). Entraîneur : Boris Abraham.

DÜSSELDORF Timo Boll (Allemagne, n°4 mondial) ; Kristian Karlsson (Suède, n°27 mondial) ; Stefan Fegerl (Autriche, n°36 mondial) ; Anton Källberg (Suède, n°75 mondial). Entraîneur : Danny Heister.

Groupe D (4e journée). Mercredi : Roskilde (Danemark) - Dzialdowo (Pologne) 3-1. Ce soir : Hennebont - Düsseldorf (Allemagne). Classement 1. Roskilde, 6 points ; 2. Hennebont, Düsseldorf, 5 points (un match en moins) ; 4. Dzialdowo, 4 points. Les deux premiers qualifiés pour les quarts de finale, le troisième reversé en Coupe ETTU.

Pro A
Pratiquez du Ping!