07
JUIN

Hennebont-Caen:3-2
Pro A

ADIEUX REUSSIS POUR KREANGA

Pro A. GV Hennebont - Caen TTC : 3-2. Kreanga a tourné la page de 13 années d’histoire, en signant de sa plus belle paraphe : son revers. La salle était pleine pour cette der si particulière.

En amont de cette dernière prestation du Grec, le club breton se devait de remercier celui qui a été quatre fois champion de France avec Hennebont. Le joueur n’était pas encore apparu aux yeux du public, qu’il avait déjà le droit à une standing ovation suite à la diffusion d’une vidéo retraçant ses grands moments avec la Garde du Voeu.

Quand enfin il pénètre sur le terrain à l’annonce de son nom, il n’a pas pu se retenir de prendre dans ses bras Bruno Abraham. On a pu entendre un mot tendre de son président :« Au-delà du champion, tu as été un homme de parole » , contré par un petit clin d’œil rieur à son épouse, à qui on a remis un bouquet de fleurs, et ses deux jeunes filles :« Merci, on vous aime ! »

 Ce n’est qu’après eux que l’homme de 45 ans a pu prendre la parole… En français ! Plein d’émotions, il conclut ses mots par :« Je serais toujours à vos côtés. » Dans les tribunes, on commence déjà à se chauffer la voix avec des« Kalin, Kalin » à n’en plus finir. À côté de ça, le gigantes que tifo aux couleurs du club :« Seul, on est plus fort, ensemble on est invincible » , les masques et les tee-shirt à l’effigie de Kreanga sont presque anecdotiques.

Dans son coin, avant de jouer son match, Kreanga était seul, assis sur sa chaise, le sourire aux lèvres, donnant l’impression de profiter des derniers instants de sa carrière comme un enfant dans un parc d’attractions avant la fermeture. L’homme au bandeau avait l’occasion de remettre son équipe sur les bons rails, et il le fit.

Dès la prise de raquette de Kreanga, les applaudissements se répètent crescendo. Mais surtout, on entend des soupris, des grincements de dents, et des chuchotements après chaque point. Comme ci les spectateurs vivaient son dernier match avec lui. Lors du deuxième set plus accroché,« Kalin » enchaine quatre points pour revenir à dix partout. Une manche qu’il finit même par remporter lançant ainsi une olo dans les tribunes de la salle hennebontaise. Usant de son fameux revers, le Grec attaque le troisième set comme il a fini le précédent, réveillant définitivement l’engouement du public. Et lorsqu’il remporta le troisième round, les murs de la salle ont résonné sous le clapping intense des spectateurs. Bras au ciel et sourire jusqu’aux oreilles, Kalin a tiré sa révérence avec classe. La venue surprise de sa fille sur ses genoux après sa victoire témoigne d’un homme simple et perfectionniste à la fois. Quel spectacle ! Dommage que cela soit fini…

Source: Ouest-France du 7 juin 2017 par Mélina Nicolleau

T-shirt Collector Kalin
Interview de Cédric Nuytinck
Entretien avec Kalinikos Kréanga
Entretien Boris Abraham bilan saison 16/17