22
NOV

Pro A
J6 Hennebont-Chartres:3-1

Hennebont a enfin trouvé la clé

Pro A. Hennebont - Chartres : 3-1. La Garde du Vœu a décroché sa première victoire de la saison à domicile à l’issue d’une rencontre où elle était pourtant mal embarquée.

Cette fois, la roue a fini par tourner en faveur de la Garde du Vœu. Comme lors de ses deux derniers matches à domicile, les Hennebontais avaient pourtant, une nouvelle fois, pris la rencontre par le mauvais bout. D’abord en lâchant le premier match, puis en étant à deux doigts de perdre le deuxième duel de la soirée puisque Jiang Tianyi a été mené 10-6 dans le dernier set avant de sauver quatre balles match et de s’imposer ! « Le tournant de la rencontre, soulignait Boris Abraham, à l’issue de la soirée. Si Jiang perd, on peut très bien s’incliner 3-0. »

Au lieu de ça, le succès du Hongkongais a complètement relancé la Garde du Vœu. Derrière, Cédric Nuytinck, très solide, a en effet profité de la fébrilité de Romain Lorentz pour s’imposer 3-0. Puis Quentin Robinot a pris le meilleur sur son jeune frère, Alexandre, à l’issue d’un match tendu et dans une ambiance irrespirable. « Au final, ça s’est joué au mental, enchaînait l’entraîneur hennebontais. On n’a pas livré un grand match, mais les points importants ont tourné en notre faveur. »

À l’arrivée, les Hennebontais ont donc décroché leur première victoire de la saison après avoir concédé quatre défaites (trois en Pro A, une en Ligue des champions). « Cette victoire va faire du bien, soulignait Boris Abraham. Comme je le disais aux joueurs avant la rencontre, nos mauvais résultats à domicile n’étaient pas dus à notre niveau. Il fallait juste un déclic au niveau psychologique. »

Ironie de l’histoire, l’équipe morbihannaise a donc mis fin à sa vilaine série en dominant le champion de France en titre et alors qu’elle était privée de son meilleur joueur, Liam Pitchford, blessé au coude. À l’issue de la rencontre, Quentin Robinot et ses équipiers pouvaient savourer. « On est surtout soulagé, car on était, encore, mal embarqué, soufflait l’ancien champion d’Europe junior. Jiang nous a remis dans le match en réalisant une grosse performance face à Gerell. Il est allé chercher sa victoire. Derrière, Cédric a également été très bon. Personnellement, c’était compliqué d’affronter mon frère dans un match avec un gros enjeu. Avec « Alex », on se connaît par cœur. La différence s’est faite au mental. Je dois reconnaître que j’ai également eu un maximum de réussite. Celle qui nous avait manqué face à Istres ou à Morez. »

Source : Ouest-France du 22 novembre 27 par Stéphane BACRO.

Match 1 Robert Gardos (Autriche, n° 56 mondial) bat Quentin Robinot (France, n° 65 mondial) 3-0 (11-9, 11-9, 11-7). HENNEBONT - CHARTRES : 0-1.

Match 2 : Jiang Tianyi (Hong Kong, n° 60 mondial) bat Par Gerell (Suède, n° 46 mondial) 3-2 (11-9, 5-11, 11-7, 7-11, 12-10). HENNEBONT - CHARTRES : 1-1.

Match 3 Cédric Nuytinck (Belgique, n° 71 mondial) bat Romain Lorentz (France, n° 157 mondial) 3-0 (11-6, 11-4, 11-6). HENNEBONT - CHARTRES : 2-1.

Match 4 : Quentin Robinot (France, n° 65 mondial) bat Alexandre Robinot (France, n° 125 mondial) 3-2 (11-9, 6-11, 11-7, 9-11, 11-6). HENNEBONT - CHARTRES : 3-1.

4ème journée Ligue des Champions
Pratiquez du Ping!