19
DEC

Hennebont bat Istres: 3-1.
Pro A

GRÂCE AU SHOW ROBINOT, HENNEBONT PASSERA NOËL AU CHAUD

Pro A. Hennebont-Istres : 3-1. A l’aide d’un Quentin Robinot quatre étoiles et d’un Liam Pitchford toujours plus royal en championnat, la GVHTT a terminé l’année 2016 de la meilleure des façons.

Il est de ces sportifs qui savent faire vibrer tout un public, par le spectacle qu’ils offrent. S’attirer la chaleur d’une salle entière, grâce à leur inépuisable rage de vaincre. Braquer sur eux les encouragements de centaines de supporters, par les belles histoires qu’ils écrivent sans cesse. Quentin Robinot fait partie de ceux-là.

Seulement plein aux trois quarts en ce dimanche après-midi, Charles-Abraham s’est transcendé pour acclamer son jeune héros, 98ème joueur mondial, face à l’Istréen Benjamin Brossier (France, n°88), au cours du troisième match, le plus décisif. Son opposition face au champion d’Europe junior 2010 n’était peut-être pas la plus attendue par les spectateurs, mais elle a constitué le véritable tournant de la rencontre.

Comme prévu, le combat entre les deux coéquipiers de l’équipe de France a été âpre, fort en décibels, et l’issue longue à se dessiner. Preuve en est, Robinot a fait craquer l’Istréen au bout de la dixième balle de match en sa faveur, à la cinquième manche (19-17). « Benjamin (Brossier), je le connais depuis que j’ai douze ans, on s’entraîne ensemble parfois. Il m’a battu la dernière fois qu’on s’est joués, mais jamais ici, à Hennebont. Il n’y arrive pas, et le public y est pour quelque chose », glissait le vainqueur, après un marathon de plus d’une heure.

Pitchford malade samedi, intouchable dimanche

Malade la veille de la rencontre – un interne s’est même mobilisé à 23h samedi soir pour lui apporter des médicaments-, un doute subsistait quant à la forme du Britannique Liam Pitchford encore quelques minutes avant le match. Mais l’international anglais a tout balayé d’un revers ce dimanche après-midi : les doutes sur son état physique et ses adversaires.

Il ne lui a fallu que trois petits sets pour disposer du jeune Paul Gauzy (France, n°279), frère de Simon (n°14), vice-champion d’Europe 2016, étonnamment aligné par Eric Masson en lieu et place du leader égyptien Omar Assar, (n°45). Il écartait ensuite le Brésilien Thiago Monteiro en trois sets (n°139) pour conclure le succès des siens.

Quatre victoire de rang, une première cette saison

La Garde du Vœu a enchaîné, avec ce succès, sa quatrième victoire de suite toutes compétitions confondues (deux en championnat, deux en Ligue des champions) et s’évite un bien plus dramatique bilan comptable (5 points) à la trêve hivernale. « On pourra se projeter à la fin de la phase aller, après le match à Caen (9ème journée, 31 janvier), une équipe abordable, souffle l’entraîneur hennebontais, Boris Abraham. Maintenant, la trêve arrive au bon moment. Mes gars sont cramés (sic), ils voyagent partout depuis trois mois. On va passer de belles… (Il corrige) de meilleures fêtes. Parce qu’il y a deux mois, la situation était très délicate. »

Avec l’arrivée de Chih-Yuan Chuang (Taïwan, n°9) en janvier, Hennebont devrait retrouver son meilleur niveau, et faire oublier ce début de saison raté.

Sources Ouest France du 19/12/16 - Nicolas Tavares

La Feuille de match

Match 1 : Liam Pitchford (Grande Bretagne, n°47 mondial) bat Paul Gauzy (France, n°279) 3-0 : 11-2, 13-11, 11-8

Hennebont – Istres : 1-0

Match 2 : Thiago Monteiro (Brésil, n°139) bat Chien-An Chen (Taïwan, n°29) 3-0 : 11-8, 11-9, 11-9

Hennebont – Istres 1-1

Match 3 : Quentin Robinot (France, n°98) bat Benjamin Brossier (France, n°88) 3-2 : 14-12, 12-14, 6-11, 11-3, 19-17

Hennebont – Istres : 2-1

Match 4 : Liam Pitchford (Grande Bretagne, n°47) bat Thiago Monteiro (Brésil, n°139) 3-0 : 11-6, 11-8, 11-8

Hennebont – Istres : 3-1

1/4 de finale TTCLM
Interview B. ABRAHAM
Il joue comme je l'espère