16
MAI

Boris abraham passe
en revue son effectif

À Hennebont, la conclusion d’une saison riche

Bilan: La Garde du Voeu d'Hennebont vient d'achever une saison pleine avec un un titre Européen et une place de vice Champion de France de Pro A. Boris Abraham fait la revue d'effectif

Liam Pitchford (Pro A : 30 matches, 73 % de victoires)

Liam a été à la hauteur de nos espérances. Je comptais sur lui pour être le leader et il l’a été tout au long de la saison, malgré toutes les sollicitations qu’il a eues. Pour un jeune joueur comme lui, qui perce sur le plan mondial, ça a fait beaucoup de matches, que ce soit avec nous ou sa fédération anglaise. Mais il est resté irréprochable, comme depuis trois saisons. Il a tenu son rang. C’est un grand artisan de cette belle année. En trois ans chez nous, il a progressé techniquement mais surtout mentalement.

Cédric Nuytinck (Pro A : 22 matches, 50 % de victoires)

Il a fait une très belle saison. Peut-être qu’il y a eu des matches un peu plus compliqués, mais il a toujours été très professionnel. Il est très important dans le vestiaire. C’est lui qui resserrait les liens entre toute l’équipe. Après, on a énormément joué dans la saison, avec presque exclusivement trois joueurs, les gars ce ne sont pas des surhommes… Il peut faire encore mieux l’année prochaine et il peut devenir le leader, il l’est déjà un peu dans le vestiaire et il peut le devenir au niveau technique. Il a la marge de progression pour.

Fan Shengpeng (Pro A : 21 matches, 57 % de victoires)

La première saison pour les Chinois en Europe n’est jamais évidente. Il faut s’adapter à la vie en locale et il en a fait les frais au début. Il est peut-être arrivé avec un déficit au niveau de la préparation physique, aussi. Malgré tout, il est monté en puissance petit à petit et a montré de très belles choses. Dans ses défaites, il y a beaucoup de 3-2. Souvent, il n’a pas manqué grand-chose et je pense que l’année prochaine, il peut, comme Cédric, devenir un leader.

Quentin Robinot (Pro A : 1 match, 100 % de victoire)

Il a vécu une saison compliquée (opéré à la hanche en début de saison, il a été longtemps indisponible). Mais dès qu’il pouvait, il était présent. Il essayait de rassurer ses potes et me donnait des coups de main au coaching. Il préparait les joueurs au mieux. C’était un rôle ingrat qu’il a occupé de la meilleure des façons. Il est au club depuis très longtemps maintenant et je compte toujours sur lui.

Et les autres…

Je veux dire un mot aussi sur Georgios Stamatouros qui fait partie du centre de formation. On l’a un peu oublié, mais si on est allé aussi loin en Coupe d’Europe, c’est aussi grâce à lui. S’il ne gagne pas son match 3-0 contre Eslov (Suède), on peut être dans une situation délicate. Et il y a Grigory Vlasov, joker médical, qui a joué uniquement contre Istres mais qui a su maintenir notre dynamique dans un moment où on avait beaucoup de matches. »

Source :Ouest-France du 16/05/19 recueilli par Martin CHOISELAT.

Interview du président
La GVHTT
Finale retour ETTU Cup
Interview Cédric Nuytinck après
Finale retour ETTU Cup
Cergy Pontoise- Hennebont:3-1
Interview de Bruno Abraham
finale aller ETTU Cup
Interview Quentin Robinot
Hennebont: La quatrième dimension