10
JAN

Coupe d'Europe
Stage tennis de table training camp

« Mon aventure a commencé à Saarbrücken»


Ligue des champions (¼ de finale aller). Hennebont-Saarbrücken, ce mardi (19 h 30). Sur le chemin européen, le capitaine de la GVH Cédric Nuytinck va retrouver l'équipe de ses débuts.


Entretien :
Cédric Nuytinck, 29 ans, 69e mondial, capitaine de la Garde du Vœu d'Hennebont.

Vous affrontez mardi Saarbrücken, une équipe que vous connaissez bien...

Oui, j'ai joué là-bas il y a quelques années. J'y suis resté cinq ans, de mes 16 ans à mes 21 ans environ. Quel souvenir j'en garde ? J'y ai beaucoup appris. J'étais encore un jeune joueur à Saarbrücken. Le club m'a donné l'opportunité de jouer dans la deuxième équipe, voire dans l'équipe première. C'est là-bas que l'aventure a commencé, que ma carrière professionnelle a été lancée. J'ai toujours du respect pour ce club.


Vous continuez à vous entrainer parfois à Saarbrücken...

Oui, je m'entraîne souvent là-bas et en Belgique. Donc je connais tous les joueurs de Saarbrücken. Si c'est un avantage ? Pas vraiment, car eux aussi me connaissent très bien (sourire).


Comment vous sentez-vous à donc il faut être prêts à 100 %. l'approche de ce quart de finale européen ?

Plutôt très bien. On a gagné le premier match de l'année en championnat vendredi, on s'est reposé samedi,avant de basculer vers la Ligue des champions. Petit à petit, on se prépare mentalement, car ce sera un match très dur contre une très belle équipe. Il faut qu'on gomme quelques petites choses qui n'ont pas été contre Cergy-Pontoise vendredi. Ce genre de rencontres se joue sur des détails, donc il faut être prêts à 100 %.


La GVH est sur une très bonne dynamique (quatre victoires de suite en Pro A). La confiance est là...

C'est vrai qu'on se sent mieux en ce moment, après un début de saison compliqué. On a appris de nos erreurs. C'est important d'avoir cette
dynamique avant un quart de finale européen. La situation actuelle est positive. Lors de la phase de groupe de la Ligue des champions, début
novembre, on avait aussi été forts mentalement. Beaucoup d'équipes nous voyaient déjà dehors après notre défaite inaugurale. Finalement, on bat quand même Ekaterinbourg, la meilleure équipe du groupe. On a gagné notre place en quarts.


Hennebont commence à bien connaître Saarbrücken...

C'est vrai que ce sont des adversaires qu'on connaît bien, puisqu'on les a joués plusieurs fois ces dernières années (défaite l'an passé en quarts de finale de la Lique des champions, victoire en 2019 en finale de l'ETTU Cup...). Je pense que ce sont eux les favoris, sur le papier. Il faudra faire des performances solides pour avoir une chance de les battre. Mais mardi soir, on aura le public avec nous, et ça va compter.

Champion, Saarbrücken semble en grande forme avant le quart de finale face à Hennebont. Samedi, les Sarrois ont remporté la Coupe d'Allemagne face à Düsseldorf, champion en titre.

Source : Ouest France du 10/01, recueilli par Juliette MICHENAUD

Mais aussi ...

22
JAN
SAARBRÜCKEN 3 - 2 GVHTT (retour)
21
JAN
SAARBRÜCKEN - GVHTT (retour)
12
JAN
GVHTT - SAARBRÜCKEN 0-3
11
JAN
GVHTT - SAARBRÜCKEN (Aller)
07
NOV
Hennebont passe en 1/4 de finale !
06
NOV
Phases de poules (J3)
05
NOV
Phases de poules (J2)
04
NOV
Phases de poules (J1)