27
JAN

Archives Coupe d'Europe 2016-2017
Ligue des Champions

HENNEBONT SI PRES, SI LOIN…

Ligue des champions (quarts de finale). Hennebont-Pontoise Cergy : 0-3. La Garde du Vœu s’est inclinée sèchement face au champion d’Europe en titre.

C’est sans doute ce qui caractérise les très grandes équipes. Cette capacité à ne jamais trembler dans les moments importants, à savoir faire pencher la balance de son côté, à bénéficier parfois d’un petit brin de réussite. Après avoir longtemps été « le Poulidor » du tennis de table français, Pontoise est devenue, depuis trois ans, une redoutable machine à gagner. Champion de France ces deux dernières années, vainqueur de la Ligue des Champions en 2014 et 2016, le club du Val-d’Oise règne aujourd’hui sur l’Europe comme Orenbourg, Düsseldorf ou Charleroi dans un passé récent.

En perdant 3-0 en quart de finale aller de la Ligue des Champions, Hennebont a, une nouvelle fois, pu mesurer l’écart qui le séparait de l’équipe parisienne. Comme il y a deux mois en Pro A, où ils s’étaient inclinés sur le même score, les Morbihannais n’ont pourtant pas démérité. Dans chaque rencontre, ils ont donné l’impression de pouvoir faire la différence, avant de craquer dans les moments importants, souvent en fin de set. « Même si on a pris du retard cette saison en championnat (Pontoise, 4ème, pointe à sept longueur du leader Chartres) et qu’on aura sans doute du mal à conserver notre titre, on a accumulé énormément de confiance ces dernières années et on s’appuie toujours dessus, notait Tristan Flore, vainqueur de Quentin Robinot dans la troisième rencontre. On a aussi la chance de pouvoir s’appuyer sur un leader comme Marcos (Freitas) qui enlève un poids énorme à toute l’équipe. »

Hier, le Portugais, 13ème joueur mondial, n’était pas dans un grand jour. Poussé dans ses retranchements par un Chen saignant, le joueur originaire de l’île de Madère a senti souffler le boulet de la défaite. Mais contrairement à son adversaire, auteur de trois fautes grossières dans la cinquième manche alors que le score était de 6-6, Freitas a su serrer le jeu au moment opportun. « A l’arrivée, on est frustré parce que perdre 3-0 c’est très sévère, avouait Boris Abraham, l’entraîneur hennebontais. On a eu des opportunités, mais on n’a pas su les saisir. On a aussi parfois, manqué de réussite. Chaque match s’est joué sur un rien. »

Notamment le premier duel de la soirée, où Liam Pitchford a fini par baisser pavillon face à un Mattias Karlson « en très grande forme » dixit Tristan Flore. « Ce match a pesé lourd dans la balance, admettait Boris Abraham. Car je pense que si Pontoise avait été mené, Freitas n’aurait sans doute pas battu Chen. »

Le duel entre Flore et Robinot aurait également pu connaître une autre issue. « Quentin est un de mes meilleurs amis, et on se connaît tellement (les deux hommes ont notamment été champions d’Europe junior ensemble en 2011) qu’on déteste se jouer, expliquait Tristan Flore. Une fois, c’est lui qui gagne, une autre fois, c’est moi. »

Hier, la roue a donc tourné en faveur du plus jeune des deux Français. Une aubaine pour Pontoise qui a d’ores et déjà un pied et quatre orteils en demi-finale de la Ligue des champions avant même le match retour. « Le résultat de ce soir (hier) est parfait, mais on reste méfiant, soulignait Flore. Hennebont possède une équipe jeune et talentueuse. On l’a vu ce soir, l’écart entre eux et nous est infime. »

Source Ouest France du 27/01/2017 Stéphane Bacro.

 

Match 1 : Mattias Karlson (Suède n°29 mondial) bat Liam Pitchford (Grande-Bretagne, n°46 mondial) 3-1 (12-10, 8-11, 11-7, 11-8) Hennebont-Pontoise : 0-1

Match 2 : Marcos Freitas (Portugal, n°13) bat Chen Chien-An (Taïwan, n°25 mondial) 3-2 (7-11, 11-7, 11-5, 8-11, 11-8) Hennebont-Pontoise : 0-2

Match 3 : Tristan Flore (France, n°71 mondial) bat Quentin Robinot (France, n°96 mondial) 3-1 (11-7, 11-7, 7-11, 11-9). Hennebont-Pontoise : 0-3

Avec Chuang Chih-Yuan. Le taïwanais (n°10 mondial) devrait disputer son premier match de la saison le 7 février, à l’occasion du déplacement à Morez. Il n’a pu jouer jusqu’ici puisqu’il disputait, à l’automne, la ligue chinoise.

Mais aussi ...

12
FEV
Pontoise bat Hennebont: 3-2.
11
FEV
Pontoise bat Hennebont: 3-2.
10
FEV
Pontoise reçoit Hennebont
26
JAN
Hennebont reçoit Pontoise
23
DEC
Pontoise en quarts de finale
16
DEC
Bogoria perd Hennebont: 2-3.
15
DEC
Bogoria reçoit Hennebont
04
DEC
Interview Chen
02
DEC
Hennebont bat Ostrava: 3-1.
01
DEC
Hennebont reçoit Ostrava
27
NOV
Pitchford, un leader en devenir ?
26
NOV
Hennebont reçoit Sarrebruck: 1-3.
25
NOV
Hennebont reçoit Sarrebruck
06
NOV
Interview Boris Abraham
05
NOV
Hennebont bat Bogoria: 3-0.
04
NOV
Hennebont reçoit Bogoria
28
OCT
Ostrava perd Hennebont: 2-3.
09
OCT
Sarrebruck bat Hennebont: 3-0.
07
OCT
L’Europe comme pansement
02
SEP
Le sentiment du Président
24
JUIN
Tirage au sort